Go to Top
 
PROJETS EN COURS

Projets d’expression créatrice en cours

La Fondation Max Bell et la Fondation EJLB *(maintenant la Fondation Echo)  ont contribué de façon significative au développement et à la dissémination des programmes d’expression créatrice tout comme le Fonds de recherche du Québec et les Instituts de recherche en Santé du Canada. Le partenariat avec ces fondations et les bailleurs de fonds gouvernementaux a contribué à évaluer l’efficacité des programmes d’expression créatrice, leur transfert auprès d’enseignants d’écoles primaires et secondaires et à créer du matériel de formation multimédia destiné à appuyer le transfert des connaissances.

Transfert des programmes d’expression créatrice en milieu scolaire

Les programmes d’expression créatrice ont été adaptés afin de faciliter leur appropriation par le milieu scolaire. Le processus de transmission s’est avéré très positif. La réussite réside entre autres dans la présence d’un intérêt pour le jeu et d’une capacité à intégrer un espace ludique.

Afin de maximiser la réussite du transfert, le processus doit être établi sur une période d’au moins 2 ans, ce qui permet aux enseignants de bien saisir la philosophie de l’intervention et de maîtriser le processus des ateliers. Cette période favorise également l’apprivoisement d’une nouvelle position vis-à-vis des jeunes et de trouver un équilibre avec leur rôle d’enseignant. L’apport et la présence d’intervenants scolaires spécialisés (travailleurs sociaux, orthopédagogues, psychoéducateurs, psychologues, éducateurs…) sont importants puisque ces derniers peuvent soutenir les enseignants dans ce processus.

Pour en savoir plus, (Machouf, A., Gauthier, M.-F., Rousseau, C., & Benoit, M. (2009)). Dissémination des projets d’expression créatrice pour les enfants immigrants et réfugiés: Le défi du transfert des connaissances et des pratiques. Revue Québécoise de Psychologie, 30, 121–139.)

Et si les murs parlaient de nous? Améliorer les relations intercommunautaires par des projets artistiques communautaires

Ce projet de développement de partenariats, financé par le Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Gouvernement du Canada, rassemble des chercheurs de différentes disciplines et des partenaires scolaires et communautaires œuvrant dans deux quartiers défavorisés de Montréal qui accueillent des immigrants récents, soit Parc-Extension et Saint-Laurent. À partir de l’expérience de recherche et de terrain des partenaires impliqués, l’objectif est de coconstruire des projets d’intervention de quartier axés sur les arts avec les jeunes, leurs familles et leurs communautés afin de créer et/ou de renforcer un sentiment d’appartenance ainsi que les relations intercommunautaires et intergénérationnelles.

L’objectif principal de ce projet est de mieux comprendre comment l’art peut contribuer à renforcer les relations entre des personnes de générations et de communautés différentes.

Cette recherche participative se déroulera en 3 phases, entre 2015 et 2018 :

  1. La première phase vise à promouvoir les activités créatives inter-générationnelles au sein d’écoles, de services de garde et d’organismes communautaires.
  2. Les participants de la première phase seront impliqués dans la conception et la formulation de projets d’art communautaire dans la deuxième phase.
  3. La troisième phase servira à soutenir l’implantation et la diffusion de ces projets communautaires dans l’espace public et à promouvoir les échanges entre les deux quartiers et avec la communauté élargie montréalaise.

Matériel de formation multimédia

Afin de former les enseignants à utiliser les programmes d’expression créatrice, des intervenants d’Erit ont élaboré des manuels de formation pour chacun des programmes (Jeu dans le sable, Art et Contes, Théâtre Pluralité et Théâtre Pluralité ÉLODiL). Le manuel de formation est l’instrument de travail qui permet aux enseignants et aux intervenants scolaires souhaitant mettre en place un des programmes, de planifier et d’organiser les ateliers. Afin de complémenter ces outils et de sensibiliser le public aux impacts de ce type d’intervention préventive auprès de jeunes enfants, Erit a procédé en 2011-2012 au tournage de vidéos de formation pour les enseignants désirant utiliser ce mode d’expression auprès de leurs élèves. Les vidéos sont utilisées à des fins de formation et de promotion des programmes d’expression créatrice et ont été évaluées auprès du personnel d’écoles primaires et secondaires de Montréal.

Les résultats de ce sondage montrent que 62% des personnes ayant visionné une des vidéos l’ont trouvée très intéressante ou intéressante (34%). À la suite du visionnement d’une des vidéos, 79 personnes sur les 98 qui ont participé au sondage ont manifesté leur intérêt à en savoir davantage sur un des programmes et 73 personnes aimeraient utiliser les programmes dans leur pratique (Beauregard, Rousseau, & Mustafa, 2015).

Jeu dans le sable

5 personnes ont laissé des commentaires qui étaient tous positifs. La plupart reflétaient l’intérêt des répondants envers les ateliers de Jeu dans le sable et leurs effets bénéfiques. Une enseignante a mentionné vouloir les mettre en place dans sa classe l’an prochain.

Art et Contes

La grande majorité des commentaires (total de 28 sur 40) faisaient référence à l’intérêt et à la pertinence de l’approche notamment pour l’intégration des jeunes, leur expression et leur extériorisation ainsi que pour l’apprentissage des langues. Des suggestions ont été proposées telles que connaître le déroulement des ateliers dès le début de la vidéo, voir davantage les enseignants mener les ateliers et voir plus de commentaires des enfants. Le rôle des enseignants n’était pas clair pour certains.

Théâtre Pluralité

Encore une fois, les commentaires étaient pour la plupart très positifs (total de 24). L’utilité des ateliers pour favoriser l’intégration, la motivation et le bien-être des élèves a été nommée à plusieurs reprises tout comme leur intérêt comme outil de communication, de renforcement des liens entre l’enseignant et les élèves ainsi que pour renforcer la cohésion du groupe. Certaines personnes auraient souhaité davantage d’informations sur le déroulement des ateliers et des activités dans la vidéo ainsi qu’un plus grand espace à la voix de l’élève. 

Évaluation d’un programme d’ateliers d’expression théâtrale pour adolescents immigrants

L’objectif principal du projet d’évaluation du programme d’ateliers de théâtre auprès d’adolescents inscrits dans des classes de cheminement particulier d’écoles multiethniques est d’évaluer si la participation à ce programme diminue les troubles reliés à des symptômes émotionnels ou comportementaux (résultats primaires) et améliore l’ajustement social tel qu’indiqué par une amélioration dans les relations avec les pairs et la performance académique (résultats secondaires). En comparant 3 conditions expérimentales, soit la participation au programme d’ateliers de théâtre, la participation à une activité de tutorat de groupe et la participation au programme habituel d’une classe de cheminement particulier sans intervention particulière, nos résultats vont démontrer si le programme d’ateliers de théâtre est bénéfique aux jeunes immigrants et réfugiés présentant des difficultés d’apprentissage et de comportement identifié par leur école. Ils vont aussi constituer une base d’analyse des programmes scolaires au niveau secondaire conçus pour ces jeunes et peuvent même inciter à repenser les programmes d’éducation spécialisée afin de mieux prendre en considération les réalités auxquelles ils font face.

Les résultats suggèrent que ce programme d’expression théâtrale est particulièrement bénéfique sur le plan émotionnel et cognitif pour les jeunes qui présentent des problèmes de niveau clinique (Rousseau et al., 2014).

Close
loading...